Zoom sur la version hybride de la 3008 de Peugeot

Zoom sur la version hybride de la 3008 de Peugeot

Depuis des années, la marque au Lion nous propose des véhicules élégants, performants et de plus en plus économiques. Avec sa gamme 3008 hybride, elle a réussi à se surpasser encore et ce, depuis la première génération jusqu’à la dernière sortie l’année dernière. Si on souhaite en acheter une, laquelle des différentes versions faudrait-il choisir ?

La première génération de la Peugeot 3008 Hybride

La marque Peugeot a dévoilé le 3008 hybride au Mondial 2010. A cette époque, elle était déjà baptisée Peugeot 3008 HYbrid4, autrement dit, c’est l’ancêtre de la version sortie en 2020.

Sur le marché automobile de l’époque, cette version était la première en son genre à être conçue en France. Malgré le retard de 15 ans que la marque avait par rapport au japonais Toyota et ses voitures hybrides, l’hybride française a quand même su mettre la barre assez haute. D’emblée, le Peugeot 3008 HYbrid4 s’est classée parmi les véhicules haut de gamme et entend bien le rester.

Pour concevoir le bolide, la marque au Lion s’est associé à Bosch pour la partie motopropulseur. Le résultat est à la hauteur des attentes et l’innovation au rendez-vous.

Les spécificités techniques de la 3008 HYbrid4

Les spécificités techniques de la 3008 HYbrid4

Malgré sa conception des plus simples, l’HYbrid4 embarque une motorisation performante avec notamment :

  • Un moteur 2.0 HDI 163 cv
  • Un alterno-démarreur e-HDI fabriqué par Valeo
  • Une boîte manuelle robotisée BMP6
  • Un moteur électrique de 8 kWh signé Bosch
  • Une batterie de marque Sanyo
  • Un essieu arrière avec un moteur électrique de 37cv

Cette première génération pouvait être dotée de motorisation fonctionnant à l’essence ou au Diesel. Ce n’est qu’avec le 3008 II que la version rechargeable pourvue d’une batterie au lithium-ion est proposée.

Il faut souligner que le Peugeot 3008 hybride est le premier véhicule à avoir embarqué un système hydride Diesel électrique. Les modèles concurrents se limitaient à l’essence. A travers ce challenge, Peugeot entend réduire la consommation en carburant, mais pas seulement. Pour elle, le défi est aussi de proposer une version hybride et diesel, rappelons que Peugeot est le champion du diesel, le message est bien différent maintenant en 2021, le dieselgate est passé par la merci Volkswagen.

Et pour ceux qui craignent pour les émissions à effet de serre, notez que l’HYbrid4 dégageait au début 104 g/km de CO2, mais depuis, les dernières générations ont revu ce chiffre à la baisse avec un très correct 99 g/km de CO2.

Les technologies embarquées

Pour un Crossover hybride, la 3008 HYbrid4 affiche un design élégant et high-tech. Certes, avec le module hybride situé à l’arrière, on se retrouve avec un coffre plus petit, mais vu les autres fonctionnalités, on oublie vite ce petit bémol.

En guise d’équipements, on peut citer :

  • Le système de navigation intelligent
  • L’affichage tête haute
  • Le capteur de pluie et de luminosité
  • Les rétroviseurs rabattables électriquement

Et bien d’autres encore. Ce qu’on peut dire c’est qu’on se retrouve dans un véhicule SUV Crossover, confortable avec un vrai plaisir de conduite.

Les performances de du 3008 I HYbrid4

La première génération était loin d’être aussi performante que le dernier modèle sorti d’usine, mais elle n’est pas pour autant ridicule. En effet, en mode tout électrique, son autonomie est limitée à environ 4 km. La batterie se recharge rapidement, en fait le mode électrique est pratique et agréable en ville, tous les démarrages se font en électrique et dés que vous coupez l’accélération, il passe en électrique, sur un faux plat vous pouvez monter jusqu’à 85 km/h en électrique.

Lire aussi – Voiture électrique : quel modèle choisir en 2020 ?

En termes de vitesse, on peut accélérer à 60 km/h, là encore, en tout électrique. la voiture démarre automatiquement  le moteur thermique si besoin. Lorsque vous mettez la voiture en mode Sport, vous passerez de 0 à 100 km/h en seulement 8,5 secondes.

Le véhicule propose différents mode de fonctionnement . Pour en changer, il suffit de tourner la molette visible sur la console centrale. Mais quels sont ces modes ?

  • Mode ZE : c’est celui à choisir pour passer en tout électrique. Comme on l’a dit plus haut, il permet d’atteindre une vitesse maximale de 60 km/h si et seulement si la batterie est chargée. Et pour que l’autonomie dure plus longtemps, la climatisation est automatiquement coupée puisque celle-ci  fonctionne grâce au moteur diesel. Je ne préconise pas d’utiliser ce mode car la batterie se vide très rapidement et ce n’est pas le but de ce véhicule
  • Mode 4 x 4 : comme son nom l’indique, c’est celui à enclencher si vous avez besoin des performances d’une 4×4. Il vous permet de rouler facilement sur un terrain boueux, sablonneux et même sur du verglas. Attention toutefois, malgré ce mode, le véhicule ne deviendra en aucun cas un tout chemin ou une 4×4 de franchissement. Il vous permet seulement de bénéficier de quelques atouts d’un 4×4. L’alterno démarreur fournit l’électricité  si la batterie est vide pour le moteur électrique, sur la neige, le mode 4*4 est bluffant avec des pneus neige, c’est une autre histoire dans la boue, les chemins.
  • Mode Sport : lorsque cette position est enclenchée, on accède aux 200 ch et aux 450 Nm de couple. En seulement 8,5 secondes, on passe de 0 à 100 km/h ce qui reste quand même très correct pour un crossover. Notez que si vous roulez à plus de 120 km/h, le moteur électrique se coupe automatiquement. Cela signifie qu’à haute vitesse, il faudra seulement compter sur les 163 cv du moteur thermique.

Et en termes de consommation justement, on a enregistré une consommation de 5,6 litres aux 100 km. Pour une voiture aussi puissante avec un gabarit de 1 650 kg, cela reste quand même tres correct.

La conduite d’une 3008 HYbrid4 première génération

Quel que soit le mode enclenché, conduire une 3008 HYbrid4 de première génération procure un sentiment de confort et de plénitude. Contrairement aux voitures thermiques, elle est silencieuse dans la circulation et les feux, on entend cependant bien le moteur diesel lorsqu’il démarre mais c’ets tres supportable. L’hybride est vraiment appréciable pour cela.

En ce qui concerne les à-coups que l’on a longtemps reproché à la transmission BMP6, ils sont bien gommés par le moteur électrique qui lisse les passages de rapportont en effet  le moteur électrique s’enclenche pour compenser la rupture de couple.

Par ailleurs, un système de récupération d’énergie a été instauré au niveau du frein moteur pour le rendre plus performant. Chaque fois que vous conduirez le crossover, c’est comme si vous n’avez pas besoin de freins tant la conduite est souple.

Pour ceux qui craignent de se retrouver avec un véhicule plus lourd et donc plus difficile à manier, chassez vos doutes. En effet, pour offrir un certain équilibre au véhicule, le module hybride a été installé à l’arrière. Voilà pourquoi la voiture est à la fois confortable, mais puissante.

Au niveau des quatre roues motrices, on n’a noté aucun patinage même à l’accélération. Le couple de 450 Nm passe très bien au sol.

La Peugeot 3008 HYbrid4 full-hybrid Diesel

La Peugeot 3008 HYbrid4 full-hybrid Diesel

Inspirée de la première génération, la Peugeot 3008 HYbrid4 Diesel fait appel à la technologie HYbrid4. Mais qu’entend-on vraiment par cette technologie ?

La motorisation de la technologie HYbrid4

Cette dernière propose une motorisation hybride inédite composée de :

  • un moteur Diesel 2.0 HDi FAP de 163 ch, soit 120 kWh : c’est ce moteur qui entraîne les roues avant du véhicule
  • un moteur électrique de 37 ch, soit 27 kWh : c’est ce moteur qui entraîne les roues arrière du véhicule

L’association de ces deux technologies lui permet d’être très peu gourmande en carburant et de réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Sa consommation, en cycle mixte, est chiffrée en moyenne à 3,3 l aux 100 km pour une émission de CO2 de 85 g/km. Pour une voiture de puissance totale équivalente à 200 ch (soit 147 kWh) pour un couple de 450 Nm, ces performances dynamiques restent très correctes.

Les différents modes de l’HYbrid4

La Peugeot 3008 hybride Diesel propose quatre modes différents au conducteur. Il s’agit de :

  • Mode Auto : c’est l’électronique qui gère le système. Il sollicite les deux moteurs (thermique et électrique) au gré de la conduite. Il affecte automatiquement la traction avant au diesel et les  roues arrieres motrices à l’électrique. C’est le mode idéal pour consommer le moins possible et pour réduire les émissions de CO2.
  • Mode ZEV (Zero Emission Vehicle) : le mode électrique prend le dessus ce qui rend la voiture très respectueuse de l’environnement. Vous l’aurez compris, avec ce mode, il n’y a aucun rejet de CO2 dans la nature et il n’y a même pas de pollution sonore puisque le véhicule devient très silencieux. Pour profiter de ce mode, il faut toutefois penser à bien recharger sa batterie. Lorsque le niveau devient insuffisant pour enclencher le tout électrique, le moteur thermique se met en marche automatiquement et le véhicule bascule alors vers le Mode Auto.
  • Mode 4 roues motrices (4WD) : les deux moteurs travaillent ensemble pour améliorer la motricité du véhicule. Le couple est réparti entre les deux. Lorsque la voiture roule à une faible vitesse, le train arrière détient jusqu’à 40 % du couple, mais cela sera encore fonction de l’allure et des conditions d’adhérence. En général, ce sont les calculateurs électroniques qui vont se charger de calculer l’apport de motricité au niveau des roues arrière pour que la consommation d’énergie reste au plus bas.
  • Mode Sport : si on aime la vitesse, c’est le mode à choisir. Il rend le véhicule plus dynamique, augmente le régime moteur et le passage de vitesses devient plus rapide encore. C’est avec ce mode que l’on peut apprécier pleinement le potentiel et la performance maximale de l’HYbrid4. Les 4 roues motrices vont se départager l’effet « boost » ressenti ce qui rend le véhicule très stable.

Pour se démarquer des autres modèles existants, l’HYbrid4 affiche au niveau de ses portières avant, de la calandre et du hayon la technologie utilisée à savoir l’HYbrid4. Pour compléter son identité unique, la couleur noire brillante l’habille à différents niveaux. On retrouve cette touche au niveau des baguettes latérales, de la lame du béquet aérodynamique, de la poutre de la calandre et des jantes 17’’ diamantées. Sur les jantes, on retrouve également la signature HYbrid4 qui a été gravée au laser.

Découvrez aussi la MINI Cooper cabrio

La Peugeot 3008 II hybride rechargeable

La Peugeot 3008 hybride rechargeable

Il s’agit de la première voiture « plug-in » de Peugeot. Sortie au cours de l’année 2019, il se décline en deux versions :

  • La Peugeot 3008 Hybrid : c’est une version 2 roues motrices 225 cv
  • La Peugeot 3008 Hybrid4 : c’est une version 4 roues motrices 300 cv

A part ces premières différences, quels autres points les diffèrent et qu’est-ce qu’elles ont d’autres en commun ?

Leur design

Rien de bien flagrant entre les deux versions en termes de différence puisqu’elles peuvent avoir le même garnissage et leur aspect extérieur est exactement le même. Le seul détail qui fait la différence repose au niveau de leur badge. L’une affiche la mention « Hybrid » tandis que l’autre affiche la mention « Hybrid4 ».

Il faut noter que la Peugeot 3008 hybride a subi un restylage en 2020. Depuis, la face avant du véhicule est doté d’une large calandre et de nouvelles optiques. A l’intérieur, seuls quelques détails ont été légèrement modifiés comme le choix de quelques matériaux et le coloris. Ces changements internes restent néanmoins peu perceptibles.

Et par rapport à la première génération, la 3008 hybride rechargeable affiche quelques points spécifiques à savoir :

  • Un powermètre à la place du compte-tours : cet accessoire se situe au niveau de la partie droite du combiné électrique
  • Une instrumentation Peugeot i-Cockpit affichant diverses informations telles que l’autonomie restante, le niveau de la batterie, le mode de conduite enclenché …
  • Un écran tactile intégrant un menu hybride spécifique : ce dernier permet de suivre le flux d’énergie ainsi que les données relatives à la consommation que ce soit électrique ou carburant. Il donne également la possibilité de programmer la pré-climatisation au sein de l’habitacle.
  • Un système de navigation embarquant de nouvelles fonctionnalités comme l’affichage du rayon d’action en mode électrique, la localisation des points de charge …

Leur motorisation

Les deux versions reposent sur la plateforme EMP2 que le groupe PSA a présenté en 2016. Dans les détails, elles sont équipées de :

  • Un moteur 1.6L Puretech essence de 180 ch et d’un moteur électrique de 110 ch pour une puissance totale de 225 ch pour la 3008 Hybrid. Ce dernier est situé à l’avant.
  • Un moteur 1.6L PureTech essence porté à 200 ch et deux moteurs électriques de 110 ch. L’un est situé sur le train avant tandis que l’autre se situe à l’arrière. La puissance totale est de 300 ch.

Et toujours en termes de performance, l’Hybrid4 peut passer de 0 à 100 km/h en seulement 5,9 secondes. Sa vitesse de pointe est de 235 km/h

Leur autonomie

En 100 % électrique, la version à deux roues motrices a une autonomie d’environ 50 km tandis que la version à quatre roues motrices peut rouler jusqu’à 39 km. Notez que les deux versions sont pourvues d’une batterie lithium-ion d’une capacité de 13,2 kWh.

Et en matière de consommation, la Peugeot 3008 hybride rechargeable est homologuée à 1,3l aux 100 km. Dans la pratique, on enregistre néanmoins quelques différences puisque la Peugeot 3008 Hybrid annonce un 2,2l aux 100 km tandis que la Peugeot 3008 Hybrid4 se montre moins gourmande avec seulement 1,6 l aux 100 km. Ces données ne sont pas précises puisqu’en fin de compte, la consommation du véhicule dépendra de différents paramètres comme le niveau de charge de la batterie. A charge pleine, vous pourrez profiter plus longtemps du mode électrique ce qui permet de réduire la consommation de carburant.

Enfin, concernant l’empreinte carbone, les Peugeot 3008 hybrides rechargeables sont d’excellents élèves contrairement à la première génération. Alors que cette dernière émet 99 g/km de CO2, l’hybride ne dégage que 49 g/km et 33 g/km pour l’Hybrid4.

La recharge de leur batterie

En moyenne, il faut entre 4 à 5 heures de temps pour recharger complètement la batterie de la 3008 hybride rechargeable. C’est la durée moyenne si vous utilisez le connecteur type 2 de 3,7 kWh. Par contre, si vous êtes du genre pressé, munissez-vous d’un chargeur de 7,4 kWh pour raccourcir la durée de la recharge complète à seulement 2 heures.

Différentes finitions pour chaque version

En effet, chaque version de la Peugeot 3008 hybride rechargeable se décline en différentes finitions.

Avant le restylage de 2020, la 3008 Hybrid se déclinait sous trois finitions différentes : Allure, GT Line et GT. Pour la 3008 Hybrid4, on retrouvait seulement deux finitions en haut de gamme à savoir la GT Line et la GT. Et après le restylage, chaque version s’est retrouvée avec quatre finitions distinctes à savoir :

  • Allure
  • Allure Pack
  • GT
  • GT Pack

Le prix du véhicule diffère selon la déclinaison choisie. Pour la version 3008 Hybrid, le prix de départ pour la déclinaison Allure est chiffré à environ 45 000 euros tandis que la GT Pack frôle les 50 000 euros.

Pour la version 3008 Hybrid4, l’Allure se vend à environ 50 500 euros tandis que la GT Pack rajoute jusqu’à 5 000 euros de différence.

Comprenez bien que la différence de prix, souvent énorme, traduit l’excellence et la variété des équipements qu’embarque chaque modèle.

Related Posts

  • 75
    Voiture électrique : quel modèle choisir en 2020 ?Particuliers comme constructeurs savent que la voiture électrique est le véhicule écologique par excellence. Les hésitations sont pourtant nombreuses. Les particuliers rechignent à acheter une voiture plus coûteuse avec quelques contraintes, tandis que les particuliers craignent de ne pas trouver assez d’acquéreurs pour un modèle dont le coût de fabrication…
    Tags: d, l, électrique, véhicule, voitures, électriques, hybrides
  • 38
    Risque électrique : quelles sont les mesures préventives à adopter par l’employeur ?Chaque année, des accidents de travail d’origine électrique sont enregistrés. Bien que les mesures aient été durcies depuis 2011, certains travailleurs en sont toujours victimes. Pour réduire ces accidents et prévenir les risques, les employeurs ont l’obligation de renforcer la sécurité de leurs travailleurs à travers des mesures de prévention…
    Tags: d, électrique, électriques, l, on
  • 33
    Comment choisir son radiateur électrique ?Pour bien choisir son radiateur électrique, il faut en comprendre le mode de fonctionnement et les avantages fournis par chaque modèle. Les différents types de radiateur électrique Il existe sept types de radiateurs électriques, mais les principaux sont : Les convecteurs Les radiateurs à inertie Les radiateurs rayonnants A eux trois,…
    Tags: d, électrique, l, se, on, mode, a
  • 32
    Trottinettes électriques : bientôt chassées des trottoirs ?Depuis des mois, les trottinettes électriques ont envahi les trottoirs au grand dam des piétons qui ne savent plus où mettre les pieds. Ces engins, mis en location par quelques agences roulent effectivement dans un total désordre ce qui a engendré de plus en plus d’accidents. Face à cette situation…
    Tags: électrique, d, se, l, électriques, a

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *