Fusion de Thyssenkrupp et Tata Steel 4 000 emplois a supprimer

L’Allemand Thyssenkrupp et l’Indien Tata Steel ont décidé de fusionner à partir de l’année prochaine. C’est un mariage qui s’annonce grandiose puisque les deux industriels prévoient des synergies de 400 à 600 millions d’euros par an. La fusion a toutefois un prix, la suppression de 4 000 postes qui équivalent à 8 % de leur effectif total.

Devenir le n°2 de la sidérurgie en Europe

En associant leurs activités, l’industriel allemand et son homologue indien souhaitent occuper la place du n°2 de la sidérurgie. Ils se placeront ainsi derrière le géant mondial ArcelorMittal. Rien n’est toutefois officiel puisque les deux groupes doivent encore convaincre les syndicats allemands et par la même occasion, les faire accepter la suppression de milliers d’emplois.

Pour obtenir leur accord, ils déclarent que leur fusion promet un avenir durable aux activités européennes puisqu’ils formeront un solide numéro 2 dans ce secteur.

Les Pays-Bas abriteront le siège social

Après la fusion, la coentreprise sera baptisée Thyssenkrupp Tata Steel. La holding projette d’ériger son siège social aux Pays-Bas et y placera une direction paritaire.

Au total, l’entreprise emploiera 48 000 salariés répartis sur 34 sites. Comme chiffre d’affaires, ils prévoient jusqu’à 15 milliards d’euros par an pour près de 21 millions de tonnes d’acier produits par an.

Les négociations sont déjà en cours et avant la signature finale, chaque partenaire pourra consulter les livres de compte de l’autre pour s’assurer d’un profit commun.

Thyssenkrupp et Tata Steel : suppression de 4 000 postes

Beaucoup d’instances à convaincre

Avant de clamer victoire, les deux industriels doivent encore convaincre plusieurs instances de qui dépendent leur fusion officielle. On peut citer :

– le conseil de surveillance de Thyssenkrupp

– le conseil d’administration de Tata Steel

– le syndicat allemand IG Metall de la sidérurgie et de la métallurgie qui exige, en contre-partie de son approbation, des garanties sur l’emploi

Ce dernier a toutefois déclaré que les informations fournies par les deux entreprises sont incomplètes ce qui risque fort d’aller en leur défaveur. Sigmar Gabriel, candidat aux législatives allemandes, se range aussi du côté des syndicats puisque selon lui, aucune solution allant à l’encontre des salariés ne peut être acceptée.

Seul le ministre britannique de l’Economie, Greg Clark semble être favorable à la fusion et pour cause : Thyssenkrupp Tata Steel pourrait garantir l’avenir de Port Talbot étant donné que Tata y emploie près de 4 000 personnes ainsi que de nombreux sous-traitants.

D’autres options pour Thyssenkrupp ?

Puisque les deux groupes ne peuvent jusqu’ici garantir les emplois, ont-ils des plans de secours en cas de refus de la coentreprise ?

Thyssenkrupp s’est déjà penché sur la question, puisqu’avant même d’envisager la fusion, il a déjà pensé à une scission, à une collaboration avec un autre groupe allemand, à une introduction en Bourse, à une cession de la branche sidérurgique et à un démantèlement de toute la société.

 

 

Related Posts

  • 49
    Conçus pour nous faciliter l’existence, les gadgets high-tech font une entrée en force dans notre maison. On les aime pour leur design, leurs fonctionnalités et leur forme hautement décorative. Ils ont effectivement le don de se fondre parfaitement dans notre intérieur et c’est ce qui séduit le plus les consommateurs.…
    Tags: d, l, a
  • 38
    Le 26 septembre dernier, les deux constructeurs ferroviaires Alstom et Siemens ont annoncé officiellement leur fusion. Un mariage qui fait naître les craintes chez leurs salariés ainsi que chez les élus et les syndicats. Les termes de ce protocole Suite à la signature de ce protocole d’accord, le constructeur français…
    Tags: d, l
  • 34
    Dernièrement, la Commission européenne a reçu une plainte de la part de l’Association des producteurs de biodiesel européens ou EBB concernant les importations en biodiesel venant d’Argentine. Une affaire de favoritisme Des subventions offrent aux exportateurs argentins le privilège de proposer leur biodiesel à des prix beaucoup plus bas par…
    Tags: l, d
  • 33
    La santé et la sécurité au travail doivent être au coeur des priorités des employeurs. Pour ce faire, s’équiper de matériels de protection, instaurer des méthodes de travail sécuritaires et veiller à ce que les employés les utilisent et les respectent s’avèrent essentiel. Tout cela cadre dans le programme de…
    Tags: l, s, d, a, aux
  • 32
    Honeywell International, au capital de 109 milliards de dollars; est présent dans les branches aéronautique, défense, sécurité pour l’industrie et l’habitation, matériaux spéciaux et engrais et efficacité énergétique. Malgré une bonne réputation, elle a du mal à égaliser ses concurrents en matière d’automation industrielle. Pour remonter la pente, elle projette…
    Tags: a, l, d, fusion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *