La Psycyclette : une seconde édition en cours

(Mis à jour le: 24 juin 2015)
Evaluer cet article

 La deuxième édition de la Psycyclette a débuté le mercredi 17 juin dernier pour prendre fin le 24 juin prochain. Pour cette année, les cyclistes sont partis de Toulouse pour parcourir 850 km afin de rallier Paris. Une autre équipe a également mis les voiles depuis mercredi depuis Abbeville pour rejoindre la capitale.

 Quel est l’objectif de la Psycyclette ?

La Psycyclette a été inventée par Michel Lacan, délégué de l’Unafam (association de familles et amis de malades et handicapés psychiques) en Midi-Pyrénées. À travers ce rallye, l’homme souhaite rassembler tous ceux qui souffrent de troubles psychiques dans un même combat pour changer les regards des autres et bannir la stigmatisation faite autour de ces malades. Ces derniers ne sont pas seuls à participer à l’évènement, puisque des soignants et quelques-uns de leurs proches ont également choisi de les accompagner en guise de soutien. Par le biais de la Psycyclette ainsi née, ces personnes apprennent ce qu’est la vie sociale et la vie en groupe.

 Huit étapes sur 850 kilomètres

La distance à parcourir est longue de 850 kilomètres et compte en tout 6 600 mètres de dénivelé. La vingtaine de cyclistes qui est partie de Toulouse mercredi dernier pour se rendre à Paris en vélo parcourra l’itinéraire en huit étapes en passant par Agen, Bergerac, Angoulême, Poitiers, Tours, Orléans, Rambouillet et enfin Paris. C’est là que la trentaine de cyclistes partis d’Abbeville les rejoindront pour assister ensemble au rendez-vous déjà fixé avec le parrain de la course qui n’est autre que le président du Sénat, Gérard Larcher. Ce dernier les accueillera dans les jardins du Luxembourg.

Le handicap psychique : plus de deux millions de malades en France

C’est en 2005 (le 11 février) que la loi a décidé de reconnaître pour la première fois le handicap psychique. Il s’agit d’un trouble réellement handicapant et inquiétant puisqu’aujourd’hui, plus de deux millions de personnes souffrent d’un handicap psychique sévère en France. Et ce nombre risque encore d’augmenter puisque selon l’OMS, une personne sur quatre y est exposée, mais à des degrés divers.

La Psycyclette : une initiative salutaire

Michel Lacan tient à préciser que la Psycyclette est organisée dans le but d’aider les personnes souffrant de troubles psychiques à se projeter dans l’avenir, à avoir des relations sociales et à améliorer les relations entre soignants et soignés en les liant à travers un évènement organisé en dehors du cadre hospitalier.

Le docteur Jérôme Boucard, responsable de l’unité des ateliers thérapeutiques à l’hôpital Marchant de Toulouse, salue l’initiative et d’ailleurs, il précise que la Psycyclette aide ces malades à s’intégrer et à expérimenter la vie de groupe. Le médecin a même participé à la première étape de l’évènement pour prouver son enthousiasme pour ce projet. Projet que Catherine Pasquet, directrice de l’hôpital, juge audacieux et risqué. Quoi qu’il en soit, les médecins suivent la progression du rallye via le réseau intranet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *