Comment créer un pochoir simple street art ?

Comment créer un pochoir simple street art ?

(Last Updated On: 17 octobre 2018)

Afin de réaliser un tableau de street art, on a besoin de matériel spécifique, comme des pochoirs par exemple. Et, parfois, on ne parvient pas à trouver dans le commerce l’accessoire que l’on recherche. Dans ce cas, la meilleure solution est de concevoir soi-même son pochoir. Parce qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même !

Quels sont les outils nécessaires ?

Désormais, on trouve facilement des pochoirs de toutes sortes dans le commerce. Et il faut reconnaître qu’ils sont d’assez bonne qualité. Le pochoir est un accessoire qui se démocratise. Outre les professionnels de l’art (les peintres, les plasticiens, etc.), de plus en plus d’amateurs utilisent des pochoirs. Cet accessoire est d’autant plus répandu que la tendance du DIY (do it yourself) se développe, et ce dans tous les domaines (déco, peinture, scrapbooking…).

Cependant, malgré le grand choix de pochoirs disponibles dans les magasins généralistes et spécialisés, il se peut que vous ne trouviez pas la pièce parfaite pour réaliser votre oeuvre. Alors, si vous souhaitez réaliser vous-même votre pochoir personnalisé de street art, vous aurez besoin de quelques outils. Le premier outil indispensable est le matériau dans lequel vous taillerez votre pochoir: du carton, du bristol, du rhodoïd ou encore du polyphane. Ce sont les matériaux idéaux pour y effectuer une découpe. En outre, il vous faut une planche à découper ainsi qu’un cutter équipé d’une lame neuve, afin de tailler votre pochoir facilement et proprement. Pensez également à protéger le support sur lequel reposera votre planche. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un bout de carton par exemple, ou tout autre matériau assez grand et assez épais.

Lire aussi – Comment mettre en valeur les oeuvres d’art et les tableaux chez soi ?

Comment transformer un dessin en pochoir ?

pochoir simple street art

Pour transformer un simple dessin en pochoir, il y a plusieurs possibilités. Si vous êtes un maître en la matière, vous pouvez dessiner vous-même votre motif sur du carton. Ensuite, il n’y a plus qu’à le découper pour créer votre propre pochoir. Sinon, vous pouvez imprimer un dessin.

L’impression sur bristol

En cas d’impression, le plus facile est d’éditer le dessin directement sur du carton. Idéalement, dans ce cas, on utilise du bristol. Ce matériau est assez souple pour passer dans l’imprimante et, en même temps, assez solide pour subir le découpage du motif avant de devenir un pochoir. Evidemment, au moment de la découpe, on essaie de suivre au mieux les lignes du dessin, et on travaille sur un support prévu à cet effet. De cette façon, vous réaliserez votre propre pochoir simplement, mais il sera relativement fragile.

L’impression sur feuille

Si vous avez imprimé votre dessin sur une banale feuille de papier, il faut ensuite le coller sur un autre support plus épais, qui sera davantage approprié pour fabriquer un pochoir. Une fois que l’illustration est imprimée sur une feuille, il faut coller la feuille sur un morceau de carton. Le meilleur moyen est d’utiliser de la colle en bombe. Quand la feuille a bien adhéré au carton, on peut découper le motif avec un cutter ou, mieux encore, avec un scalpel. On n’oublie pas de travailler sur la planche à découper pour ne pas abîmer le support !

L’utilisation du rhodoïd et du polyphane

Une autre option est de recourir au rhodoïd. Ce plastique ultra fin à deux qualités pour réaliser un pochoir : sa transparence et sa finesse. On place alors notre dessin sous la matière plastifiée. Puis, on découpe le motif dans le rhodoïd. Avec cette dernière option, vous obtiendrez un pochoir transparent mais fragile.

Quant au polyphane, il s’agit également d’un plastique qui vous facilitera la tâche. Avec le polyphane, vous pourrez aussi voir le dessin à travers le matériau. Le point fort du polyphane est sa résistance.

Dorénavant, vous avez toutes les clés en main pour réaliser vous-même, de manière simple, votre pochoir personnalisé pour créer ou compléter un tableau de street art. Lorsque l’on commence, le mieux est de débuter avec des dessins sommaires, que l’on peut découper aisément. Avec le temps et l’expérience, on peut s’attaquer à des dessins de plus en plus complexes.

No votes yet.
Please wait...

Related Posts

  • 40
    L’art, qu’il prenne la forme d’une sculpture, d’un tableau, d’une photographie, ... doit être bien intégré dans sa décoration intérieure, mais pas que. Il faut à la fois bien l’intégrer et le mettre en valeur. Comment s’y prendre pour trouver le juste milieu ? Bien choisir ses oeuvres d’art Quand…
    Tags: art

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *