Isolement social, conséquence de l’invasion de punaises de lit

5/5 - (1 vote)

Contrairement aux mites ou aux termites, les punaises de lit ne représentent pas un grave danger à l’environnement de l’homme. Elles n’abîment ni les habitations ni les vêtements ni d’autres matériels. Et pourtant, elles laissent des séquelles importantes, tant physiques que psychologiques.

L’invasion des punaises de lit, un phénomène qui ne date pas d’hier

Le monde est en proie à la menace permanente des punaises de lit depuis la fin des années 90. Le territoire outre-Atlantique vit un véritable calvaire depuis des décennies, à cause de ce nuisible pas plus grand qu’un pépin de pomme. Plusieurs facteurs seraient à l’origine de ce phénomène :

  • important flux dans les déplacements (tourisme, déménagement …) ;
  • tendance au recyclage et regain de seconde vie chez les objets (brocante, échange de meubles et de vêtements …) ;
  • manque de sensibilisation sur la lutte contre les punaises de lit, qui a abouti à l’inefficacité des moyens employés.

En France, les principales zones infestées sont les grandes villes, comme Marseille, Toulon, Lyon, Nice ou Paris. L’invasion de punaises de lit est ainsi considérée comme un grave problème de santé publique, impactant la vie socio-économique de la zone concernée.

 

Les problèmes psychologiques engendrés par une invasion de punaises

Les punaises de lit sont des insectes nocturnes et hématophages. Elles apprécient les recoins de la literie comme les fissures dans les murs, pour se réfugier en journée. Elles ne sortent que la nuit, une fois leur victime endormie et immobile pour attaquer et se nourrir.

Or, ce mode opératoire nocturne transforme le repos en stress et angoisses psychosociales chez l’homme.

 

Les troubles du sommeil

Les victimes de punaises de lit vivent un véritable cauchemar. En effet, tous les soirs, avant de se coucher, elles restent dans l’angoisse permanente qu’elles risquent de servir de festin aux insectes. Cette pensée est source de stress et entraîne indéniablement à l’insomnie. Or, ces troubles sont responsables de plusieurs comportements à risque au quotidien, tant sur la personnelle que professionnelle de la victime.

Dans le cas où la victime arrive tout de même à dormir, elle reste exposée à des démangeaisons toute la nuit, causées par les piqûres. Finalement, sa qualité de vie en est impactée.

 

L’isolement social

Une victime d’infestation de punaises de lit a tendance à se refermer sur elle-même, avec la peur du jugement des autres. A force d’éprouver de la honte, elle repousse ses proches, ses amis et sa famille. Dans les cas les plus graves, la personne concernée hésite à demander de l’aide, même en cas d’invasion de grande ampleur. Or, une telle réclusion risque de retarder les interventions et laisse toute liberté aux punaises de se reproduire.

Les problèmes visibles dus à la présence de punaises dans le logement

Les victimes de punaises de lit réagissent différemment sur le plan physique. En effet, la réaction cutanée dépend de la sensibilité de chaque individu. Alors que certaines personnes ne présentent aucune réaction aux piqûres, d’autres sont atteintes de fortes réactions allergiques. La peau présente des boursouflures, des enflures ainsi que des oedèmes dues à des démangeaisons importantes.

En cas de réactions allergiques aux piqûres, il est recommandé de consulter un médecin ou de se rendre à l’hôpital. Une simple pommade à base de cortisone suffit généralement à les calmer.

Les traces de piqûres peuvent prendre jusqu’à plusieurs semaines pour disparaître complètement. Il n’arrive que très rarement qu’elles laissent des marques à vie. Sur la peau noire, on peut constater une dépigmentation de l’épiderme, tandis que sur la peau blanche, les boutons sont plus foncés.

Concrètement, il existe trois niveaux de réactions différents chez les victimes de punaises de lit :

  • Dans le meilleur des cas, les piqûres ne sont pas visibles sur la victime. Les démangeaisons sont également inexistantes ;
  • Pour certains, les réactions cutanées disparaissent au bout de quelques heures à quelques jours, sans traitement ;
  • Pour d’autres, les réactions sont plus violentes avec de fortes démangeaisons. Cela peut entraîner des lésions, voire des infections de la peau.

 

Bon à savoir

Notons que la présence de piqûres est la première preuve que le logement est infesté par des punaises de lit.

Cette bestiole enregistre à son tableau plus de 90 piqûres en une nuit, sur une seule personne. Généralement, les zones les plus touchées sont les jambes, les bras, les mains, le cou, le visage ou tout autres endroits du corps exposés. Les boutons sont regroupés par trois ou quatre.

 

 

Related Posts

  • 63
    Nouvel an en Europe : oui, mais où exactement ?2018 touche à sa fin … Pour certains, c’est avec un certain regret de la laisser partir si tôt alors que pour d’autres, il est temps qu’elle parte tant elle n’a pas été tendre avec eux. Dans les deux cas, il est important de tourner la page dans la joie…
    Tags: d, l, se, plus, général
  • 62
    Entreprise : le mécénat est en hausse en FranceEn 2017, les entreprises françaises ont fait un don total d’environ 3 milliards d’euros. Un chiffre énorme qui a connu une hausse importante comparé à l’année 2010. Autre nouveauté enregistrée l’an dernier : les dons attirent de plus en plus d’entreprises et prennent diverses formes. Le mécénat, kesako ? Rappelons que le…
    Tags: d, l, général
  • 53
    Gyrophares : tout savoir sur la législationLorsqu’on croise un véhicule équipé d’un gyrophare, on sait tout de suite qu’il s’agit d’un véhicule prioritaire. Est-on toutefois toujours obligé de lui céder le passage ? Normalement oui, mais dans cet article, vous verrez que les gyrophares n’indiquent pas forcément une urgence et qu’ils doivent respecter des normes spécifiques pour avoir…
    Tags: d, l, aux, général
  • 51
    10 outils RH que vous devez absolument connaîtreVous désirez gérer le personnel de votre entreprise en toute sérénité en assurant une meilleure expérience collaborateur ? Découvrez ces logiciels RH à ne pas manquer ! Pendo, un outil pour analyser et comprendre Équipes de marketing, d’UX, de gestion produits, de supports client et notamment des ressources humaines ont…
    Tags: d, l, aux, plus, général
  • 48
    Pourquoi opter pour des goodies publicitaires ?Actuellement, les goodies publicitaires font partie du quotidien de tous. Utiles comme tout autre objet, ces produits sont même très appréciés et attirent toute une variété d'individus, de groupe de personnes et d'institutions. Voici quelques nécessités pratiques des goodies. Les goodies publicitaires répondent aux besoins quotidiens Comme tout autre produit,…
    Tags: aux, se, cas, plus, général

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *