Vélo électrique en vacances : comment l’emporter avec vous ?

Vélo électrique en vacances : comment l’emporter avec vous ?

(Mis à jour le: 24 décembre 2018)
Evaluer cet article

Vous souhaitez emporter votre vélo électrique avec vous en vacances, mais vous vous demandez comment cela serait-il faisable ? Et bien sachez que vous n’êtes ni le premier, ni le dernier à faire face à pareille situation. Votre avantage : les autres avant vous ont trouvé les solutions adéquates donc il vous suffit de faire comme eux.

Partir à bord du vélo électrique

Si votre destination vacances se situe dans la ville voisine ou non loin de votre zone de résidence, la meilleure option c’est encore de vous y rendre à vélo électrique. Cela vous fera faire un peu de cyclotourisme et en plus, de nombreux établissements se sont lancés dans l’Accueil Vélo ce qui vous permettra facilement de trouver un hébergement sûr sur la route.

Vélo électrique en vacances

Sachez que grâce à l’assistance fournie par ce deux-roues, vous pouvez largement élargir la distance à parcourir par jour. Alors que les cyclistes professionnels et les plus endurants peuvent rouler sur 100 km/jour, lorsqu’on fait du tourisme à vélo, une moyenne de 50 km/jour suffit.

Vous pouvez alors établir votre itinéraire cycliste en fonction de cela et déjà déterminer vos points de repos.

L’avantage avec le fait de directement partir en vacances à bord du vélo électrique, c’est que bien avant d’être arrivé, vos vacances commencent déjà. Vous ne perdrez donc pas un ou deux jours durant le transfert jusqu’à votre destination.

Le seul bémol c’est qu’avec cette option, la destination de vacances ne doit pas être trop loin surtout si vous voyagez avec des enfants et adolescents.

Transporter son vélo en voiture

Dans le cas où la distance est trop loin pour être couverte à vélo, pensez à l’emporter à bord de la voiture. Pour ce cas de figure, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Le mettre sur le toit en le fixant aux barres de toit du véhicule :

Cette première méthode permet de gagner de la place puisque sur le toit de la voiture, vous pouvez transporter jusqu’à quatre vélos en un seul transport. Le reste des bagages ira, quant à eux, dans le coffre.

Attention toutefois, si votre voiture est haute, le transport peut poser quelques problèmes lorsque vous devrez passer sous les ponts ou dans un tunnel. Assurez-vous que la hauteur des vélos, déjà fixés sur le toit, pourra passer sans encombre.

Aussi, comme les vélos électriques sont plus lourds, il faut faire attention durant la conduite, car la prise du vent aura beaucoup plus d’influence sur l’aérodynamisme du véhicule. Pensez à rouler précautionneusement surtout dans les virages et si la hauteur ne passe pas, d’autres alternatives restent possibles.

Vélo-camping : que devez-vous emporter avec vous ?
Lire aussi : Vélo-camping : que devez-vous emporter avec vous ?
  • Transporter le vélo dans le coffre :

Si le coffre de la voiture est assez large et que vous n’avez que très peu de bagages, vous pouvez y glisser votre vélo. Cette méthode reste néanmoins plus efficace avec un vélo pliant et n’est pas toujours envisageable en fonction de la taille du vélo et de leur nombre. Il faudrait également faire en sorte qu’une fois installés dans le coffre à l’aide de porte-vélo de coffre, ils ne gênent pas la visibilité à l’arrière.

  • Utiliser un porte-vélo d’attelage :

Il s’agit d’un système ingénieux à fixer au niveau de la boule d’attelage de la voiture. Une fois le système installé, il ne vous suffira plus qu’à fixer votre vélo au niveau du bloque-cadre et de bien le fixer à l’aide d’une sangle. Un porte-vélo d’attelage peut transporter jusqu’à cinq vélos et fait réellement gagner de la place.

Ces systèmes peuvent être utilisés sur tout type de véhicule à condition qu’il soit équipé d’une boule d’attelage. Installés derrière le coffre, ils peuvent être basculés vers l’arrière pour pouvoir ouvrir le coffre sans devoir détacher tous les vélos. Aussi, comme il va cacher la plaque d’immatriculation, il faudra prévoir une autre plaque à fixer sur le porte-vélo.

Tâchez de bien fixer et de bien sécuriser tous les vélos fixés pour éviter un détachement accidentel ou un vol.

Transporter son vélo en train

Oui, il est possible de transporter son vélo à assistance électrique en train. Pour ce faire, vous pouvez le démonter ou le plier pour le ranger dans une housse adaptée ou bien le transporter monté.

Il faut néanmoins savoir que :

  • plié ou démonté et transporté dans une housse, il fera office de bagage à main et pourra être transporté gratuitement s’il reste des places disponibles ou si le train est pourvu d’un emplacement dédié
  • monté, il ne doit pas dépasser une hauteur de 120 cm et une largeur de 90 cm
  • vous serez le seul responsable de son chargement et déchargement à bord : il est conseillé d’arriver environ une demi-heure à l’avance pour ne pas gêner les autres voyageurs quand vous le montez à bord
  • en housse ou monté, il ne doit pas gêner la circulation à l’intérieur du train
  • seul le vélo standard est autorisé à bord du train
  • en cas de forte affluence, le transport du vélo en train peut vous être refusé donc se renseigner à l’avance

Attention, ces règles peuvent changer selon la compagnie choisie et la formule choisie. En TGV, par exemple, vous devrez réserver l’emplacement du vélo au moment où vous achetez votre billet tandis qu’en Transilien, des plages horaires précises ont été établies pour pouvoir voyager avec un vélo.

Notre conseil : toujours se renseigner à l’avance pour ne pas être déçu au dernier moment.

vélo électrique
Le voyage à vélo : un loisir à part entière ?

Transporter son vélo en avion

Généralement, toutes les compagnies aériennes acceptent les vélos à bord, mais sous certaines conditions pouvant varier d’une compagnie à l’autre. De manière générale, pour transporter un vélo classique ou électrique à bord d’un avion, il faudra :

  • payer un coût supplémentaire : cela n’est pas systématique, car certaines compagnies acceptent de transporter gratuitement le vélo s’il ne dépasse pas le poids de bagages autorisé
  • réserver son emplacement à l’avance, au moment où vous achetez votre billet. Il est parfois possible de le faire embarquer au dernier moment, mais cela n’est pas toujours gagné surtout si l’emballage ne répond pas aux consignes exigées
  • respecter les consignes de transport : il faudra retirer les pédales du vélo, dégonfler ses deux pneus et mettre le guidon dans l’axe de la roue avant
  • respecter les consignes d’emballage : le vélo doit être bien emballé pour éviter les éventuels dommages d’où l’intérêt de bien protéger les parties fragiles, mais pas trop pour que le personnel puisse identifier qu’il s’agit bien d’un vélo. Pour l’emballage, vous pouvez utiliser une housse spécifique ou bien utiliser un carton

Là encore, il faudra bien se renseigner auprès de la compagnie avant même de réserver votre billet. Et comme le vélo sera quasi-démonté durant le transport en avion, n’oubliez pas d’emporter les outils pour le monter.

Transporter son vélo en ferry

Comme avec le transport en avion, la meilleure solution pour transporter son vélo à bord d’un ferry c’est de le plier ou de le démonter pour le mettre dans une housse rigide. Cette dernière ressemble à une valise spécialement conçue pour accueillir le vélo et ses pièces et est, en plus, équipée de roulettes pour le transporter facilement une fois descendu du ferry. Le fait qu’elle soit rigide offre une bonne protection à votre deux-roues.

Le seul bémol de la housse rigide c’est qu’elle est plus lourde et plus encombrante que la housse souple. Toutefois, si vous êtes un grand voyageur et que vous avez l’habitude de voyager avec votre vélo, elle sera un bon investissement.

Related Posts

  • 75
    Quand on veut partir loin, mais qu’on ne veut pas laisser son vélo à la maison puisque justement vous en aurez besoin à destination, la seule option c’est emporter votre deux-roues avec vous. Sur le papier, cela semble si simple, mais dans la pratique, il faudra faire preuve d’ingéniosité pour…
    Tags: vélo, d, ne, plus, transporter, l
  • 72
    On vous l’accorde, les VAE coûtent plus chers que les vélos classiques, mais il existe des astuces pour les payer moins cher. Bien sûr, il y a la subvention accordée par les départements ou les villes, mais vous pouvez trouver mieux. Les grandes surfaces Les grandes surfaces vendent également des…
    Tags: plus, ne, bien, d, l, vélo
  • 70
    Se faire voler son vélo, à plus forte raison s’il s’agit d’un modèle électrique, est toujours un coup dur. Pour que cela n’arrive pas, voici quelques mesures de sécurité à adopter. Attacher le vélo est primordial Même si vous projetez de vous arrêter seulement pour quelques minutes, pensez à toujours…
    Tags: vélo, l, bien, d, plus, ne
  • 67
    Avec l’apparition des divers modèles de vélos électriques, jeunes, adultes et seniors sont de plus en plus attirés par ce type de moyen de déplacement. Outre le fait d’être pratique pour grimper les dénivelés, il permet aux plus faibles physiquement de pouvoir se déplacer sans effort, raison de plus pour…
    Tags: d, plus, vélo, l, ne
  • 65
    Nos scientifiques se sont penchés dernièrement sur deux sujets complémentaires axés sur le bien-être du mental et du corps. Après expériences et études, ils sont arrivés à la conclusion de l’efficacité de la méditation dans le domaine psychologique et celle de l’utilisation du vélo pour perdre du poids. Voici quelques…
    Tags: l, d, vélo

One Reply to “Vélo électrique en vacances : comment l’emporter avec vous ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *