Honda CB Seven Fifty (1992 - 2003) : histoire de la moto

Honda CB Seven Fifty (1992 – 2003) : histoire de la moto

4.4/5 - (7 votes)

La Honda CB Seven fifty (1992-2003) demeure une moto bien connue dans le monde du motocyclisme. En 1991, afin de satisfaire les passionnés de motos “basiques” et en réponse à la vague rétro de l’époque, Honda présente la CB 750 Seven Fifty. Il s’agit d’un roadster simple et qui reprend les célèbres CB 750 K des années 70. Découvrez son histoire à travers cet article.

La sortie de la Honda CB Seven Fifty

Lancée en 1992, la Seven-Fifty s’inspirait du glorieux héritage de la CB 750, cherchant à séduire les amateurs de nostalgie tout en offrant des caractéristiques actuels. Bien que sa silhouette rappelle légèrement celle de sa prestigieuse aînée, la CB, la Seven-Fifty intègre tous les éléments technologiques contemporains de son époque.

La CB 750 Seven Fifty restera sur le marché jusqu’en 2003 avec peu de modifications apportées au fil des années. À cette époque, au début des années 1990, les fabricants de motos observent un intérêt croissant parmi les motocyclistes pour des machines plus simples et épurées.

Pour répondre à cette demande, Honda propose la 750 Seven Fifty, une moto au design sobre et classique, voire élégant, dont le moteur est issu du CBX 750 F produit entre 1984 et 1986.

Le choix du nom « CB » évoque clairement les années 1970. Une touche plus audacieuse, peut-être avec une décoration et des coloris légèrement plus extravagants, aurait probablement dynamisé sa carrière commerciale, bien que celle-ci ait été respectable sans atteindre des sommets.

Les caractéristiques de la CB Seven fifty

La réputation bien établie de la CB 750 Seven Fifty repose principalement sur sa fiabilité incontestée, bien que certaines critiques aient émergé quant à son manque de caractère sportif.

Lorsque le moteur 750 CBX est intégré à la version « Seven », sa puissance passe de 90 à 74 chevaux, améliorant ainsi sa souplesse d’utilisation. Cependant, certains testeurs ont souligné une éventuelle perte de vivacité.

En réalité, pour ceux qui n’ont pas connu la CBX, la Seven Fifty offre un comportement moteur fluide, plaisant et coopératif. Par conséquent, on privilégie une conduite décontractée et cool.

Sa facilité d’adaptation a charmé de nombreux passionnés de longues distances. Avec ses 235 kg de poids sec, la CB Seven Fifty a rapidement acquis une véritable réputation de machine capable de dévorer les kilomètres avec aisance.

A lire aussi – Permis B quel scooter ou motos puis je conduire ?

Design

La Honda CB 750 se distingue par son style simple et sa grande qualité de production. Elle arbore un grand phare chromé rond lui conférant un design classique à l’avant extrémité. Outre cela, elle est également remarquable par sa belle finition de peinture et le double échappement chromé.

Le moteur

La Honda CB 750 Seven fifty arbore un moteur double arbre à came en tête avec un moteur 4 cylindres en ligne avec 16 soupapes refroidi par air. Elle présente une cylindrée de 747 cm3. Elle est moins puissante que la CBX et offre une meilleur de fiabilité et moins de consommation.

La CB 750 (1992-2003) affiche une puissance remarquable de 73 ch à 8 500 tours par minute, accompagnée d’un couple de 6,3 mkg à 7 500 tours par minute. Son système d’alimentation repose sur quatre carburateurs, tandis que son embrayage fonctionne avec un dispositif multidisque à bain d’huile. La boîte de vitesses est constituée de 5 rapports, et la transmission est assurée par une chaîne. Sa vitesse maximale est de 210 km/h.

Ceci peut aussi vous intéresser – Comment réussir son permis de conduire sans trop de stress ?

Le cadre

La CB 750 (1992-2003) possède un cadre à double berceau et simple épine dorsale. Le châssis en acier tubulaire assure une rigidité satisfaisante, cependant, l’installation de ressorts de fourche adaptables offrant une progressivité accrue pourrait améliorer la précision de la conduite sur les routes présentant un revêtement dégradé.

La Seven Fifty conserve une maniabilité sans agressivité, et la souplesse du moteur permet de corriger facilement les erreurs.

Malheureusement, les amortisseurs arrières Showa ajustables avec bonbonne d’azote séparés, présents sur les premières versions, n’ont pas été conservés sur les derniers modèles commercialisés.

 

Pour sa suspension avant, elle est équipée d’une fourche télescopique avec un débattement de 130 mm. À l’arrière, la suspension est assurée par deux combinés offrant un débattement de 110 mm. Son empattement mesure 1 495 mm, tandis que la hauteur de selle s’établit à 795 mm.

Le système de freinage

La CB 750 (1992-2003) est équipée d’un système de freinage à double disque. À l’avant, elle dispose de deux disques de 296 mm chacun, associés à des étriers à deux pistons. À l’arrière, un disque de 240 mm est utilisé en conjonction avec un étrier à deux pistons. Le système de freinage offre une progression linéaire et une efficacité suffisante. Cette configuration assure un freinage efficace et réactif qui offre à son utilisateur une expérience de conduite sécurisée et maîtrisée.

Qu’en est-il du confort au guidon ?

Le confort au guidon est satisfaisant pour le pilote. Cependant, les motocyclistes de grande taille pourraient rencontrer des difficultés à serrer le réservoir entre leurs genoux en raison de sa largeur.

Comme c’est le cas avec la plupart des motos de base, la pression du vent sur le buste ne favorise pas une conduite prolongée au-delà de 130 km/h. À cette époque, la plupart des utilisateurs optaient pour des pare-brises de taille moyenne pour les voyages ou des saute-vent pour les amateurs de sensations sportives.

Bien que élégants, les silencieux chromés d’origine sont situés près des repose-pieds du pilote et ont tendance à chauffer excessivement la semelle des chaussures par temps chaud. Leur taille  imposante a conduit à une position élevée des repose-pieds passager. Cela rend la position de ce dernier moins confortable que ne le laisse supposer l’aspect simple et accessible de la moto.

En ce qui concerne l’ergonomie générale, y compris le guidon, les commandes et la poignée passager, la Honda CB Seven Fifty est jugée conforme à ce qui se faisait à l’époque.

La Honda CB Seven Fifty de nos jours

Lorsqu’elle est maintenue en bon état, la Honda CB 750 Seven Fifty continue de susciter une impression d’intemporalité aujourd’hui. Elle reste un modèle de facilité d’entretien, avec un accès simple et rapide au filtre à air et un jeu de soupapes régi par un rattrapage hydraulique, ne nécessitant pas de réglage.

Bien que les kilométrages soient souvent élevés, il n’est pas rare de trouver des exemplaires en excellent état. Cependant, les silencieux et les collecteurs d’échappement « 4 en deux » peuvent présenter des signes de vieillissement. En raison de leur coût élevé en pièces détachées, certains peuvent avoir été remplacés par des modèles « 4 en 1 » adaptables, parfois au détriment de l’esthétique.

Conclusion

Voici ce que nous pouvons en résumer de la Honda CB Seven Fifty (1992 – 2003) :

Les +

  • Design élégant et intemporel
  • Confort
  • Maintenance minimale
  • Moteur souple

Les –

  • Système d’échappement imposant
  • Cale pieds  placés haut pour les pieds des passagers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *