Vacances à l’étranger : faut-il une assurance auto complémentaire ?

Vacances à l’étranger : faut-il une assurance auto complémentaire ?

4.4/5 - (5 votes)

Vous souhaitez partir en vacances à l’étranger en emmenant votre voiture, mais vous ignorez si votre assurance auto actuelle continue de vous couvrir une fois à destination ? Il faut faire attention, car dans certains pays, il peut être nécessaire de souscrire pour une assurance auto locale. Faisons le point là-dessus.

Que faut-il voir auprès de l’assureur avant un départ à l’étranger ?

La première chose à faire lorsqu’on envisage des vacances à l’étranger et qu’on compte emmener sa voiture est de consulter son assureur. Ce dernier peut :

  • vous dire exactement l’étendue de votre contrat auto actuel.
  • vous rappeler les risques couverts en cas de voyage à l’étranger.
  • vous donner la liste des documents que vous devez emporter et garder sur vous tout au long du voyage.

Avec ce professionnel, vous ferez le point pour être sûr de bénéficier d’une bonne couverture même en sortant de votre territoire habituel.

Lire aussi – Faut-il prendre une assurance ski pour ses vacances d’hiver ?

Votre assurance auto couvre-t-elle votre séjour à l’étranger ?

Votre assurance auto couvre-t-elle votre séjour à l’étranger ?

Plusieurs cas peuvent se dérouler :

Cas n°1 : le pays du séjour est mentionné sur votre carte verte

La carte verte vous est remise après souscription d’une assurance auto et du renouvellement tous les ans. L’assureur vous remet également le papillon vert à fixer sur le pare-brise de votre voiture.

Quels sont les pays de la carte verte ? Au dos de cette carte, vous verrez une liste de 44 pays dont les pays membres de l’UE, l’Andorre, la Suisse, la Norvège, la Croatie, le Liechtenstein et l’Islande. Si aucun de ces pays n’est barré, cela signifie que votre assurance auto locale suffit pour que vous conduisiez sur leur territoire. Vous vous n’avez pas à payer une cotisation plus élevée, mais attention, les garanties ne sont pas forcément les mêmes.

Dans ce premier cas, aucune assurance auto complémentaire n’est requise. Néanmoins, gardez toujours cette carte sur vous en cas de contrôle routier. N’oubliez pas non plus votre carte européenne d’assurance maladie.

Cas n°2 : certains pays sur la carte verte sont barrés

Si certains des pays mentionnés sur la carte verte sont barrés, cela signifie que pour pouvoir y conduire, vous devez souscrire une assurance auto supplémentaire. Différentes options peuvent être envisagées :

  • vous souscrivez une assurance frontière auprès de votre assureur avant de quitter votre pays.
  • Vous souscrivez une assurance auto frontière délivrée à la frontière du pays de séjour. Ce contrat inclut généralement les garanties obligatoires minimales dont la responsabilité civile. La durée de couverture est limitée sur une période assez courte.

Cas n°3 : le pays du séjour ne figure pas sur la carte verte

Si tel est le cas, vous devez vous rendre auprès d’une compagnie d’assurance locale pour souscrire une assurance auto dès que vous passerez la douane.

Bon à savoir :

La carte verte est la carte internationale d’assurance auto. Si vous en avez une et que le pays de destination est mentionné dessus sans être barré, vous n’avez pas besoin de souscrire une assurance auto internationale. Elle se compose de deux éléments principaux :

  • Le certificat d’assurance à fixer sur le pare-brise : on l’appelle aussi papillon vert
  • L’attestation d’assurance que vous devez présenter aux autorités à chaque contrôle routier.

Devez-vous changer de contrat d’assurance auto pour un long séjour à l’étranger ?

Les vacances ne durent généralement que quelques jours ou semaines. Le séjour étant plus court, vous n’avez pas à changer de contrat d’assurance auto dans le pays de destination si celui-ci figure parmi les 44 pays non barrés.

La règle veut que tant que la durée du séjour est inférieure à six mois, vous pouvez conserver votre assurance locale.

Par contre, si vous prévoyez une année sabbatique et que vous comptez rester dans le même pays d’accueil pendant plus de six mois, vous serez considéré, non plus comme un vacancier, mais comme un résident étranger ou expatrié. Dans ce cas, vous devrez faire une demande d’immatriculation locale et souscrire un nouveau contrat d’assurance auto dans le pays de résidence et ce, même si vous avez emporté le véhicule depuis la France.

Pour bénéficier d’une bonne couverture, vous pouvez demander à votre assureur français s’il peut vous recommander à un de ses confrères sis au pays.

Quelles garanties pour l’assurance auto à l’étranger ?

Quelles garanties pour l’assurance auto à l’étranger ?

Lorsque votre carte verte mentionne sans le barrer le pays où vous allez passer vos vacances, votre assurance auto française peut vous couvrir sur place. Attention cependant, vous ne bénéficierez pas forcément des mêmes garanties. Ainsi, si par exemple, en France, vous êtes couvert par une assurance auto tous risques, en Espagne, il est possible que seule la responsabilité civile soit effective. Il est donc important de se renseigner auprès de son assureur avant de partir. En général, la portée d’un contrat d’assurance auto français est limitée à l’étranger.

Si vous devez souscrire une assurance auto internationale à la frontière du pays d’accueil, renseignez-vous bien sur les garanties incluses et sur les éventuelles exclusions. Prêtez surtout attention à :

  • L’assistance en cas de panne
  • Rapatriement de votre véhicule et, éventuellement de votre rapatriement
  • L’hébergement en cas d’immobilisation du véhicule
  • Dommages du conducteur …

Enfin, si vous avez opté pour une assurance auto temporaire internationale, cette dernière ne couvre que la durée de votre séjour. Il faut donc s’assurer de bénéficier d’une couverture adéquate en fonction de vos besoins. En moyenne, ce contrat ne s’étend que sur 90 jours tout au plus. Vous pouvez le souscrire avant de quitter la France.

Combien coûte une assurance auto à l’étranger ?

Si la souscription de l’assurance auto est inévitable pour vos vacances à l’étranger, il faudra se préparer aux dépenses que cela implique.

  • Si votre assurance auto française reste valide dans le pays de destination, vous n’avez aucune cotisation supplémentaire à payer. Vous continuez de verser la même prime qu’en France à votre assureur.
  • Si vous devez souscrire une assurance auto supplémentaire, cela implique des frais supplémentaires à prévoir. Renseignez-vous sur les tarifs pratiqués par la compagnie qui vous intéresse.

Ceci peut vous intéresser – Vacances économiques : quel moyen de transport choisir ?

Qu’en est-il de l’assurance auto en cas de location de voiture sur place ?

Dans ce cas-ci, vous n’aurez pas d’assurance à souscrire puisque le loueur se charge de le faire. La cotisation d’assurance sera automatiquement incluse dans le prix de location donc vous pourrez conduire sereinement sans devoir chercher un assureur sur place.

Dans tous les cas, que vous conduisiez votre propre véhicule ou que vous en louiez un sur place, il est très important de respecter les règles en vigueur pour éviter tout problème avec les autorités locales.

Découvrez aussi

  • 63
    Quelle assurance professionnelle choisir ?Les internautes sont parfaitement au courant de l’existence des assurances de nos jours. Cependant, ce n’est pas le cas de l’assurance professionnelle. En effet, cette dernière se distingue des autres catégories d’assurances, car elle est surtout adressée aux entreprises. Il s’agit d’une assurance axée sur la protection de l’entreprise, du…
    Tags: assurance, l, d, assurances
  • 63
    Les quads : tout ce qu’il faut savoirVous avez envie de changer un peu de véhicule et de vous mettre au quad ? Pourquoi pas. Tant que vous respectez la législation en vigueur et que vous savez où vous mettez les pieds, vous pouvez y aller. Si ce n’est pas encore le cas, prenez le temps de lire…
    Tags: d, l, transport, assurances
  • 57
    La voiture sans permis : un succès en croissance auprès des jeunesNombreux sont les concessionnaires de voitures sans permis qui ont constaté une nouvelle tendance : le succès grandissant des voiturettes auprès des jeunes, parfois mineurs. Souvent offerte par les parents pour substituer au scooter perçu comme risqué, la voiture sans permis commence à séduire un public jeune. LA VSP commence aussi…
    Tags: d, l, transport, assurances
  • 54
    Les missions d’une entreprise de débarras pour professionnelsQui dit déménagement d’une entreprise, dit débarras de son local professionnel. Il en va de même pour un changement de propriétaire ou la revente d’un magasin, d’un entrepôt ou encore d’un atelier. L’intervention en débarras nécessite des moyens humains et techniques, mais aussi un savoir-faire particulier lors de la manutention…
    Tags: d, l, transport
  • 49
    Transport d’objets encombrants en automobile : zoom sur les droits et les obligationsPour les déménagements urgents ou les transports d’objets volumineux, beaucoup optent pour l’usage de leur voiture personnelle. En effet, les camions de déménagement ne sont pas toujours nécessaires et investir dans une remorque peut coûter cher. Avant de tout charger sur le véhicule, il faut prendre connaissance des règles de…
    Tags: d, l, transport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *