Vélos « Made in France » : zoom sur les marques françaises de vélo

Vélos « Made in France » : zoom sur les marques françaises de vélo

4.3/5 - (3 votes)

Après avoir été relégué dans la catégorie « loisirs » pendant de nombreuses années, la bicyclette en ressort pour redevenir un moyen de transport à privilégier au quotidien. Si vous comptez en acheter une neuve ou d’occasion, mais que vous ne savez pas quel modèle choisir, commencez déjà par connaître les différentes marques françaises de vélo pour faire votre choix. Cette liste n’est, bien sûr, pas exhaustive.

Quelles sont les marques de vélo historiques en France ?

Quelles sont les marques de vélo historiques en France ?

Bien qu’historiques, ces marques (trop souvent jugées obsolètes) proposent aujourd’hui des modèles ultra-modernes. En achetant chez eux, vous bénéficiez, non seulement d’un vélo de qualité, mais aussi d’un grand savoir-faire du fabricant. Elles apportent une certaine sécurité et invitent à investir sereinement. Vers qui se tourner ?

Découvrez aussi – Vélo : histoire du vélo

Gitane

Qui ne connaît pas la bicyclette Gitane reconnaissable à sa couleur bleue ? La marque est née dans les années 80 et déjà à cette époque, elle a marqué les esprits. Elle s’est surtout fait connaître grâce à ses victoires sur Tours de France. On lui en attribue une dizaine. Depuis, elle a quitté la compétition, mais reste une des meilleures marques de vélo en France.

Aujourd’hui, on trouve de nombreux modèles de vélos signés Gitane. En plus de concevoir ses propres cycles, elle en fabrique aussi pour des marques de distributeurs. Même si elle s’est faite plus discrète, Gitane ressort au-devant des scènes grâce à ses vélos à assistance électrique. Elle est la première marque française à en avoir conçu en France. Cela explique pourquoi la majorité des VAE en location dans la région Ile-de-France (tels que les Véligo bleus) est pourvue d’une cadre Gitane. Et il n’y a pas que ces cycles en location, car La Poste a aussi décidé de s’équiper chez elle.

Dans cette branche d’activité, cette marque a encore de belles années devant elle. La preuve, son usine de Romilly enchaîne la production.

Cycles Daniel Cattin

En 1957, cette marque aujourd’hui réputée en France n’était qu’un petit atelier de vélo tenu par le père de Daniel Cattin à Grenoble. En 1982, Daniel Cattin remplace son père et prend les commandes de l’atelier. Il ne se limite plus aux petites réparations, mais se met à produire des vélos entiers. Dès cette époque, le fabricant donne à ses vélos un aspect sportif, conçu pour le voyage et la randonnée. C’est d’ailleurs dans cet esprit que son modèle phare, la randonneuse légère, a été conçu.

Découvrez comment choisir un vélo de randonnée

Du fait de l’emplacement de son atelier dans les Alpes françaises, les deux-roues de l’entreprise ont été pensés pour résister aux sentiers alpins. Ils sont ainsi robustes et solides. Des qualités qui ont permis à certains cyclistes de les utiliser pour gravir les cols himalayens ou pour faire le tour du monde.

En 2015, l’entreprise change à nouveau de dirigeant lorsque Daniel Cattin laisse sa place à Fabien Bonnet. Ce dernier reste fidèle à l’esprit artisanal de ce qu’était autrefois cet atelier de cycles tout en innovant les modèles en y intégrant de nouvelles technologies. Aujourd’hui, les vélos Cattin ont toujours le vent en poupe et ce, quelle que soit la catégorie dans laquelle on regarde.

En effet, dans les catalogues de l’entreprise, de nombreux modèles sont disponibles, mais n’oubliez pas, pour en avoir, il faut passer commande. Pour cause, l’entreprise veut toujours concevoir des selles sur-mesure pour que chaque utilisateur se retrouve parfaitement satisfait de son véhicule. Ainsi, que vous cherchiez un vélo tout terrain, un vélo Gravel, un vélo de route ou de voyage, un tandem ou même une version moderne de la randonneuse légère, il vous suffit de commander.

Méral

La marque a été créée en 1974 à La Fuye en Tourraine par Francis Quillon. Ce dernier s’est inspiré des marques célèbres d’antan (comme Berthoud ou Singer) pour concevoir des modèles à prix abordables.

En 1985, la marque est vendue aux cycles Lejeune, mais ne survit pas.

En 2018, CYFAC fait son entrée avec un objectif précis : ressusciter la marque Méral. A nouveau, les bicyclettes sortent par petites séries et sont conçues artisanalement avec des tubes COLUMBUS italiens. Dans ses rayons, on trouve actuellement des vélos de route, des randonneuses, des gravels et des vélos tout chemin.

A lire aussi – Les différents types de vélos

Cyfac

Cette marque est indissociable de Méral, mais elle a une activité bien à elle. Elle est spécialisée dans la fabrication de cadres pour vélos. D’ailleurs, son appellation signifie Cycles Fabrication Artisanale de Cadres.

C’est en 1982 que la marque a vu le jour dans la commune d’Homme, en Indre-et-Loire. A cette époque, les cadres étaient fabriqués dans un petit atelier que tenait aussi Francis Quillon. Ce dernier excellait déjà dans cette activité puisqu’il fabriquait les vélos Méral. Contrairement à cette marque, Cyfac perdure dans le temps et s’est fait une belle notoriété auprès des amoureux de cycles.

Aujourd’hui, on le décrit toujours comme étant un expert dans la fabrication de vélos sur mesure et dans la conception de cadres de vélo à la main. Pour tous ses produits, il utilise des matériaux de qualité supérieure comme l’acier, l’aluminium, l’inox, le titane ou encore le carbone stratifié. Chaque deux-roues conçu est un vélo d’exception et c’est ce qui séduit les cyclistes. Certes, la Cyfac propose du très haut de gamme, mais la qualité de ses vélos en vaut la peine.

En 2012, elle s’est vu attribuer le label Entreprise du Patrimoine Vivant, en reconnaissance de ses vélos.

Berthoud Cycles

Egalement labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant depuis 2020, Berthoud Cycles est l’une de ces marques de vélo devenues incontournables sur le marché du Made in France. La marque voit le jour dans les années 70 et dès 1977, elle se spécialise dans la fabrication de vélos cyclotourismes sur-mesure. A cette époque, leur atelier se situe à Fleurville en Bourgogne.

Dans les années 80, elle élargit ses activités et se met à concevoir des sacoches, des garde-boues, des rétroviseurs et des selles en cuir pour les vélos.

De nos jours, elle produit toujours des vélos sur-mesure et divers accessoires pour les cyclistes. Pour ceux qui n’auraient pas le budget pour du sur-mesure, Berthoud propose différents modèles de vélos prêts à rouler. Rassurez-vous, sur-mesure ou non, la marque est réputée pour l’excellence de son travail et pour son savoir-faire donc vous ne risquez pas d’être déçu.

Alex Singer

C’est en 1923 qu’Alex Singer débarque à Paris. Passionné par le vélo depuis sa tendre enfance, il participe à des compétitions durant son adolescence puis devint cyclotouriste en grandissant. C’est effectivement à vélo qu’il voyage à travers l’Europe avec son épouse.

En 1938, il décide de fonder don atelier à Levallois-Perret. Le magasin s’y trouve toujours de nos jours. De fil en aiguille, il se met à construire des cycles et se spécialise dans la fabrication de vélos de cyclotourisme et de vélos tandems. Très vite, le succès est au rendez-vous et son savoir-faire réputé partout. Malgré les changements du marché, la concurrence qui s’est renforcée et la mondialisation, l’entreprise a tenu bon et a su conserver son savoir-faire haut de gamme, mais associé à une production artisanale.

En 2014, il décroche le label Entreprise du Patrimoine Vivant ce qui renforce encore l’engouement autour des cycles Alex Singer. Aujourd’hui, la tendance du sur-mesure reste son activité principale, mais elle propose aussi des modèles prêts à monter pour les plus pressés. A travers la personnalisation, la marque souhaite concevoir le vélo en tenant compte de la morphologie du futur propriétaire et de sa pratique pour que cette bicyclette soit la seule qu’il utilise pour le restant de ses jours. En somme, chaque modèle sur-mesure est conçu pour être un vélo de toute une vie.

Quelles sont les marques de vélo modernes en France ?

Quelles sont les marques de vélo modernes en France ?

Du côté des modèles modernes et innovants, les marques de qualité ne manquent pas non plus. En voici quelques-unes …

O2Feel

Cette marque a vu le jour à Wambrechies (Haut-de-France) en 2010. Même si elle n’a qu’une dizaine d’années d’existence, elle s’est forgé une belle notoriété auprès des amateurs de VAE. C’est effectivement dans la fabrication de vélo à assistance électrique qu’elle s’est fait un nom. Face au succès de ses cycles, elle a mis sur pieds un rapide test qui permet à chacun de déterminer le modèle de deux-roues qui répond le mieux à ses besoins. Mais n’ayez crainte, vous pourrez aussi essayer directement les modèles en vente auprès d’un de ses revendeurs partenaires établis à travers l’Hexagone.

Dans ses rayons, on trouve quatre catégories principales de vélos électriques : les Confort, les Utilitaire, les Sport et les Dynamique. Certains d’entre eux sont pliables. En tout, on lui attribue aujourd’hui quelques 25 modèles de deux-roues électriques.

Quel que soit le modèle qui vous intéresse, un vélo signé O2Feel est totalement capable de remplacer la voiture surtout en zone urbaine. Vous pouvez aussi les utiliser pour rouler en périphérie.

Le point fort de la marque :

Elle collabore avec Shimano pour développer ses propres batteries. Grâce à ce partenariat, certains de ses vélos affichent une autonomie allant jusqu’à 240 km. C’est notamment le cas de l’Urban Power 9.1.

Notez toutefois que les autonomies annoncées sont toujours à considérer avec prudence, puisque l’autonomie réelle va dépendre de nombreux critères tels que le poids du cycliste, le type de terrain sur lequel on roule, la température …

Edelbikes

Cette marque a vu le jour en 2006 et dès ses débuts, il affiche une orientation vers la fabrication de vélos tout terrain sur-mesure. Dans son atelier situé à Grenoble, il utilise l’acier comme matériau principal pour concevoir ses cycles. Chaque modèle conçu et vendu est fabriqué en tenant compte des mensurations et des besoins du futur propriétaire. Non seulement, il fournit le cycle, mais propose aussi divers accessoires comme les porte-bagages.

Lire aussi – Quels équipements pour de la randonnée à vélo ?

Même s’il est spécialisé dans les VTT, sachez qu’on en trouve de nombreuses sous-catégories telles que les vélos Gravel, les vélos de bikepacking, le Fat et même les tandems de voyage.

Maintenant qu’il s’est fait une belle réputation en tant que fabricant de vélos tout terrain, Edelbikes s’est tourné vers un autre projet : proposer des stages à ceux qui le souhaitent pour partager son savoir-faire en matière de fabrication de cadres. Pour François Cau, le patron de la marque, c’est une joie de transmettre aux autres ses acquis accumulés durant ces nombreuses années.

Infiné Cycles

Créée en 2016 à Nice, Infiné Cycles est sortie de l’imagination d’un duo de créateurs dont l’un est issu de l’univers de l’ingénierie et l’autre de la haute couture. De la fusion de leurs compétences est né un vélo au look rétro-élégant très frenchy. Malgré son design un peu « vieillot » (un style que l’on adore), le deux-roues se montre performant. Pour l’heure, la marque ne propose que trois modèles dont deux au cadre haut et un au cadre ouvert, mais elle reste très prometteuse.

Outre la qualité du vélo proprement dit, c’est le soin apporté à la finition que l’on admire le plus. En effet, pour avoir cette allure élégante, les créateurs soignent chaque détail en partant des couleurs utilisées aux matières de finition comme le cuir vegan utilisé pour la selle.

Après chaque commande, la marque assemble les différentes pièces souhaitées et effectue la livraison gratuitement. Que demander de plus ?

Angell Bikes

Cette marque toute jeune créée en 2018 à Paris a réussi à sortir du lot malgré la forte concurrence sur le marché. Sur le projet, on retrouve Marc Simoncini, l’un des fondateurs de l’entreprise. Ce dernier est aussi à l’origine du site Meetic. Dès le départ, l’ambition est grande chez Angell Bikes puisque les créateurs de la marque veulent faire de leur vélo l’iPhone du cyclisme. D’ailleurs, il faut utiliser un smartphone pour débloquer le vélo.

On comprend alors mieux le design futuriste de leur modèle, un style qui a été dessiné par un célèbre designer Français, Ora-ïto. Sur le vélo, un écran tactile est enchâssé dans le cadre en aluminium, lequel ne porte aucune trace de soudure. En termes d’éclairage, le deux-roues embarque des feux hyperboliques à l’avant et à l’arrière et des clignotants.

En tant qu’iPhone des vélos, l’Angell Bikes se dote d’autres technologies. Il est, par exemple, pourvu d’une autre batterie pour être géolocalisé. Il envoie ensuite une notification lorsqu’on le déplace. Il est également pourvu d’un détecteur de chute lequel envoie un message à un contact d’urgence si après la chute, vous restez inactif pendant une certaine durée.

Heritage Bikes

Elle n’a qu’une année d’existence et déjà, elle suscite un vif engouement auprès des amateurs de deux-roues. Créée en 2020 à Annecy, les vélos Heritage Bikes se démarquent avec leur design vintage. Avec leur premier modèle, l’Heritage Origine, elle propose au public un vélo électrique dont le design se situe à mi-chemin entre un vélo et une Harley Davidson.

Malgré ce style rétro, le vélo est un concentré de technologies doté d’une batterie de chargement rapide lui procurant une autonomie d’environ 120 km. Sur chaque cycle conçu, moteur et batterie sont placés très bas pour optimiser la répartition des masses. Pour ceux qui ont des enfants, il est possible d’opter pour un modèle side-bike, toujours dans un esprit rétro.

Les vélos électriques de Heritage Bikes sont fabriqués avec de l’acier pour le cadre, de la fibre de carbone pour les pièces techniques et du cuir originaire des Alpes pour les finitions.

Boudebois

Née en 2020 à Bordeaux, la marque Boudebois fait aussi parler d’elle en ce moment. Comme son nom l’indique, le bois, et plus précisément le bambou, fait partie de ses matériaux de conception phares. Non seulement, il est très résistant, mais il supporte aussi très bien les chocs.

Il est vrai que le concept du vélo en bois n’est pas vraiment séduisant, mais son côté éco-responsable est apprécié. De plus, malgré le matériau, les vélos signés Boudebois restent modernes et surtout très compétitifs en termes de prix.

Dans ses ateliers, la marque bordelaise conçoit différents modèles dont des vélos de route, des vélos hybrides et des fixies. Elle travaille actuellement sur le développement d’un modèle à assistance électrique donc on attend de voir si le succès sera aussi au rendez-vous.

Pour se faire connaître, Boudebois propose des ateliers pour ceux qui veulent fabriquer leur propre vélo en bambou.

La liste des marques françaises de vélo est loin d’être terminée, mais peut-être qu’on se retrouvera vite dans un autre billet.

Related Posts

  • 80
    Les différents types de vélosAvez-vous décidé de vous offrir un vélo ? Sur le marché, ce ne sont pas les modèles qui manquent et ils sont bien différents les uns des autres. Pour faire votre choix, vous devez vous laisser guider par l’utilisation que vous prévoyez pour lui. Certaines bicyclettes conviennent plus aux usages urbains…
    Tags: vélo, vélos, d, l, on, a, transport
  • 74
    Vélo après déconfinement : comment le préparer à ce grand moment ?Faire du vélo après ces longues semaines cloîtré à la maison ? Qui n’en rêve pas. On rêve tous de remonter en selle, de filer devant nous et surtout de dépasser le seuil de 1 km de la maison. Et bien ce rêve est possible, depuis peu, pour certains et le…
    Tags: vélo, l, d, s, transport, vélos
  • 73
    Vélo gravel : la polyvalence à la portée des cyclistesDevenu un moyen de transport très plébiscité, le gravel continue d’imposer son caractère sportif dans le cyclisme. Si vous avez soif de liberté et d’aventure, partez à la découverte du gravel. Mais avant de vous lancer dans cette discipline, il est bon de connaître son fonctionnement, ses spécificités et tout…
    Tags: vélo, d, l, transport, vélos
  • 61
    Kit de conversion de vélo électrique ou nouveau vélo électrique : lequel choisir ?Acheter un nouveau vélo électrique ou un kit de conversion ? Les plus : l'installation d'un kit de conversion pour vélo électrique vous permet de conserver votre vélo d'origine, d'économiser un budget important et est relativement facile à mettre en place. Les inconvénients : le vélo électrique converti ne ressemble…
    Tags: vélo, transport, vélos
  • 57
    Comment rouler, en toute sécurité, à vélo classique ou électrique ?Rouler à vélo, qu’il soit électrique ou non, peut s'avérer dangereux si on n’adopte pas les mesures de sécurité requises. Pour éviter les accidents, voici les règles à suivre … Les équipements obligatoires Lors de l’achat du deux-roues, assurez-vous qu’il soit équipé des équipements obligatoires et que ces derniers soient…
    Tags: vélo, l, d, qu, transport, vélos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.